Les numérosCannaFacts.ca
EN
Les numéros
No 3

Les répercussions économiques

Avec une production de trois millions de kilogrammes, qui correspond à des revenus annuels de 22 milliards $ sur le marché noir, le Canada est un exportateur net majeur de cannabis. Qu’est-ce que ça signifie?

Un impact sur le marché noir

La législation et la réglementation du cannabis fera baisser les prix de la marchandise, augmentera les recettes fiscales et ébranlera l’industrie clandestine du cannabis. Des rapports de la GRC de la Colombie-Britannique estiment la valeur de l’industrie illégale du cannabis à 6 millions $ (semblable à celle de l’Ontario et du Québec). La légalisation n’enrayera pas complètement le marché noir, puisque les moteurs dépendront des prix et des profits. Face à l’arrivée d’intervenants légitimes sur le marché, on anticipe une baisse des prix et une augmentation de la production de la part des grandes productions illicites.

Le marketing du cannabis prend son envol

Un groupe de discussion sur le thème « Comprendre l’économie mondiale du cannabis », mené par The Growth Op chez Postmedia Place à Toronto, a partagé le point de vue de l’industrie sur la façon dont les entreprises liées au cannabis ont lancé sur le marché leurs produits à vocation récréative : « il est bien plus facile de faire sa place sur le marché d’un point de vue production et vente au détail… l’innovation et le marketing sont élaborés lorsqu’il s’agit de marché commercial », souligne le président de Supreme Pharmaceuticals, Navdeep Dhaliwal.

Quelle est votre question concernant le cannabis?
Requis

Ottawa n’a pas encore saisi comment mettre à profit la publicité, les relations publiques et toutes ces activités.

Vic Neufeld, directeur général, Aphira
8 milliards $

Les revenus d’exploitation du cannabis illégal au Canada équivaut approximativement au quart des revenus de l’agriculture, de la foresterie et de la pêche combinés, ajoutant 8 milliards $, ou 0,5 % au produit intérieur brut.

Des répercussions économiques à effet modéré

Parmi les résultats escomptés de la légalisation, on compte des avantages pour la majorité des contribuables et pour le gouvernement, une augmentation du prix de la drogue et des programmes de réadaptation et une diminution des coûts relatifs à l’application de la loi.

Le marché du logement malfamé de la Colombie-Britannique, qui est affecté par l’échange de cannabis contre les armes et les drogues illégales, verra un ralentissement des activités économiques et une dépréciation de l’immobilier. Pour l’économie dans son ensemble, on pourra aussi constater une baisse de la demande pour les produits de luxe, les voitures étrangères et les maisons dispendieuses.

On peut prévoir un avantage économique modeste quant à la légalisation à l’automne 2018. En contrepartie, le statut d’exportateur net du Canada en prendra un coup.